EN FR

« Une beauté qui s’ignore »

Jean Hélion, "Retour du marché", 1965, fusain et pastel sur papier, 31,5 x 49 cm

« On peut bien sûr définir la laideur comme une beauté future. Mais c’est plutôt une beauté qui s’ignore, qu’on a besoin de comprendre… »

Hélion

Posts récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *