EN FR

Pivoines d’hier et d’aujourd’hui

Jean Hélion, 1979, Huile, gouache, encre et crayon sur papier coloré, 73 x 104 cm

« Ces pivoines d’hier et d’aujourd’hui » datent du 18 juin 1979.

Un mois auparavant, il écrivait :
« À regarder comment s’imbriquent ces pétales où, sur la nervure centrale, s’éclabousse un pistil attirant comme un pubis, j’éprouve que la vie a un sens idéal qui se cache aussi bien sur le mouvement des pétales que secoue le vent que sur les faux mouvement de mon esprit.
Je suis plein de bouts de vision qui essayent de se coller à tout comme des mots pour faire des mauvaises phrases qui chantent cependant. Mais il ne s’agit pas de chanter, même bien, n’importe comment ? Le sens, c’est qu’il n’y a qu’une phrase juste ; un mot ; une vérité après laquelle je patauge comme dans un marais.
Ne pensez pas que c’est par coquetterie que je m’humilie ici. C’est pour retrouver la certitude au lieu de me satisfaire du charme de trouvailles qu’un vieux peintre ne manque pas de faire au long sa route, tout en trébuchant .
Toute religion fait l’affaire comme boussole. Je cherche le vrai nord, moi. Ce pauvre moi.»

Il aurait pu ajouter cette phrase écrite trente ans auparavant: « Il faut conquérir la réalité, en trouver, à nouveau, le sens. »

Cette œuvre, je l’ai découverte cet été, dans le secret d’une collection d’un ami de Hélion. Elle est actuellement exposée à la galerie. Elle est unique, n’a rien de spectaculaire, comme une apparition.

A.M.

 Actuellement à la glerie. 
Côté rue : Boix-Vives
Côté cour : Boix-Vives (suite)
Fred Deux, Hélion, Réquichot
 

Du 30 Septembre au 13 Novembre 2021.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Posts récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *