EN FR

L’apparition du 7 mars

Dessin de Fred Deux
Fred Deux, « L’apparition du 7 mars », 2003, aquarelle, encre de Chine et peinture dorée sur papier, 104,5 x 70 cm

– Pendant que je flottais –
Emotion traversant le présent de ma vie.
Mais sort-elle de moi, ou bien vient-elle vers moi,
pour y chercher abri ?
Écrire comme je le fais, et dessiner,
– qui sait ? –
n’a plus de sens – n’a plus le même sens. Pourquoi faire ce que je fais,
revenu de néant, arrivé de haut, du bas, se logeant dans mes creux
de plus en plus profonds. La poésie descend comme l’âme immortelle, criant, voulant encore compter.
Pourquoi ne veut-on pas oublier. Que cherchons-nous, comment dire ce qui n’a pas de nom,
qui n’existe pas. Ou plus. Et qui s’est logée – peut-être endormie sous la pierre, derrière un mur de côtes. De mes côtes cassées.
Quel malheur d’être lié. c’etait relié que je rêvais.

Fred Deux

Posts récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *