EN FR

Chrysanthèmes

Chrysanthèmes, 1951, huile sur bois, 32,5 x 40,5 cm

« Je chantais sur les chrysanthèmes comme sur des violons qui répondaient à mes touches, comme l’instrument à un archet sensible.

Il faut conquérir la réalité, en trouver, à nouveau, le sens.

Sens des fleurs : prendre l’espace à poignées tendres de leurs mille doigts. Sens des feuilles : fendre et recevoir cet espace dans des directions choisies. La feuille s’insinue, bissecte des vides, soutient des structures, équilibre des élans.

La tige est l’axe résultant de tous ces efforts : source autant que conclusion.

La tige rassemble et résume ».

Jean Hélion

Posts récents

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *