Karl Godeg

Karl Godeg 1896 – 1982

Représenté par la galerie Alain Margaron depuis 2000.

Oeuvres

Biographie

1896 Naissance de Karl Goldberg à Reichenbach en Allemagne dans le Vogtland.

1911-1913 Apprentissage éprouvant chez un tailleur de pierres. Etudes de sculpture et de moulage à l’école décorative de Dresde (Allemagne).

1914-1918 Mobilisation dans l’armée allemande.

1919-1921 Etude de peinture à l’Académie des Beaux-Arts de Berlin chez le peintre et scénographe expressionniste César Klein, créateur du «  November gruppe  »

1926 Il épouse Thekla, actrice, rencontrée au théâtre avec qui il partagera toute sa vie et dont il réalisera de nombreux portraits.

1940-1945 Mobilisé pendant la seconde guerre mondiale, il est envoyé à Paris comme dessinateur de guerre. En 1945, il reprend ses activités dans l’enseignement. Il est maître-assistant à l’université.

1954-1956 Il suit la voie onirique ouverte par le surréalisme et le mouvement Cobra.

1958 Il s’installe dans le quartier de Charlottenburg à Berlin Ouest.

1956-1961 C’est la grande période de Godeg. L’artiste conçoit son œuvre la plus personnelle, celle qui pourrait bien être sa contribution à l’art du XXè siècle. Ses œuvres abstraites, sont composées avec beaucoup de rigueur.

1962-1965 C’est la période des « Goldbilder  » (littéralement, peintures d’or).

1967 Son épouse est gravement accidentée. Godeg écrit au directeur du musée de la ville de Berlin qu’il renonce à la peinture.

1982 Mort de l’artiste.

1999 Alain Margaron est sous le choc devant quelques «  peintures d’or  » dans un magasin d’antiquités au centre de Berlin.

Principales expositions individuelles 

1958 Kunstamt Wedding, Berlin

1959 Galerie Schaumann, Essen

Galerie Duncan, Paris

1961 Galerie Belfond, Paris

1962 Musée de la ville de Mönchenglabach et de Wüppertäl

Galerie Aumann, Düsseldorf

1963 Galerie de Coninck, Paris

1965 Kunstverein, Kassel, Berlin

Haus am Waldsee, Berlin

1966 Karl Ernst Osthaus Museum, Hagen

1968 Galerie de Coninck, Paris

2000  »Karl Godeg ou la magie de l’or 1962-1964″, Galerie Alain Margaron, Paris

2003  »Goldbilder Peintures de 1962 à 1965″, galerie Alain Margaron, Paris

2005  »60 ans de peinture », galerie Alain Margaron, Paris

Musée des Beaux-Arts de Chartres

2007  »Karl Godeg 1896-1982″, galerie Alain Margaron, Paris

2009  »Karl Godeg, Les peintures d’or », galerie Alain Margaron, Paris

2012  »Karl Godeg 1957-1963″, galerie Alain Margaron, Paris

Bibliographie 

- Goldbilder, texte de Seep Hiekisch-Picard (Alain Margaron Editeur), 2003

- « L’Alchimie de la lumière », textes de Jean-Jacques Aillagon, Fred Deux, Seep Hickisch-Picard, (Edition, L’Atelier des Brisants), 2005

- « Karl Godeg 1957-1963″, textes de Jean-Jacques Aillagon et Alain Margaron, (Alain Margaron Editeur), 2012

Sections publiques 

- Sénat

- Musée du XXème siècle, Berlin

- Musée municipal de Mönchengladbach, Allemagne

Les tableaux dorés de Karl Godeg sont d’une grande spiritualité. Godeg utilise l’or, comme d’autres peintres au même moment, mais d’une manière toute personnelle.

Découvrant le surréalisme après la Seconde Guerre mondiale, le peintre apprend à capter les forces invisibles, certaines dictées par son inconscient et d’autres extérieures à lui. Son questionnement rigoureux, tant sur les techniques picturales que sur la luminosité des couleurs du ciel, de la terre, des minéraux, donne à son œuvre une puissante abstraite et métaphysique. Les peintures exposées constituent assurément le point culminant d’un travail qu’il faut considérer comme une contribution aussi originale qu’importante à l’abstraction lyrique.