Lettre d'Alain Margaron > Partenariat entre la galerie Alain Margaron et le Musée national d’art moderne

Partenariat entre la galerie Alain Margaron et le Musée national d’art moderne

La Galerie a signé un accord de partenariat avec le Centre Pompidou, en vue soutenir de la publication d’un hors-série des Cahiers du Musée national d’art moderne qui accompagne le nouvel accrochage de la collection du XXème siècle (prévu en mai prochain).

Sur deux années consécutives, le Musée national d’art moderne aura ainsi consacré des expositions-dossiers à pas moins de 20 grands marchands actifs en France de 1905 à 1970 : Ambroise Vollard, Daniel-Henry Kahnweiller, Léonce Rosenberg, Pierre Loeb, Jeanne Bucher, Christian Zervos, Louis Carré, Galerie de France, Denise René, Aimé et Marguerite Maeght, Colette Allendy, Nina Dausset, Alphonse Chave,Paul Facchetti, À l’étoile scellée, Rodolphe Stadler, Iris Clerc, Karl Flinker, Galerie Givaudan. Ces grands marchands ont tous contribué à la reconnaissance d’artistes importants.

Sept de nos artistes sont actuellement représentés au musée : en premier Réquichot, avec onze œuvres, Fred Deux et Dado, Jean Hélion, René Laubiès, René Duvillier, Zoran Music.

Nous sommes fiers de ces liens entre la galerie et l’un des deux plus importants musées du monde pour l’art du XXème, sans doute même le premier par l’importance des collections et la qualité de l’accrochage.

Y a-t-il plus grande satisfaction pour une galerie que de voir montrés au public d’une institution prestigieuse, parmi les peintres les plus reconnus du siècle, les artistes qu’elle-même a choisis et qu’elle défend? N’est-ce pas l’une des meilleures façons d’en faire éprouver la force et l’intérêt, et de consolider leur chance de s’inscrire dans l’histoire de l’art? Les grands marchands ont plus souvent qu’on ne pense été généreux avec les institutions.

Il est important que nous continuions à l’être, pour mieux défendre collectivement nos artistes sur la scène française et internationale.

Alain Margaron